Nadja Berruyer: Au fil du temps.

Télécharger le dossier de presse, le carton,  l’affiche.

 

Les perles comme des Fils glissent au bout de mes doigts et racontent le cheminement de mon imagination. Leurs couleurs et leurs matières me fascinent. Les matières sont le reflet de l’homme dans le sens où elles sont représentatives de notre capacité à créer, à fabriquer de l’inutile indispensable. Notre part de liberté. Je me sens Babayaga au sujet des perles, toujours de nouvelles acquisitions me transportent d’espoir. L’idée de les capturer et de les organiser selon ma propre volonté pour que la lumière qu’elles reflètent s’assemble avec celle de mes rêves.

Nadja Berruyer

 

 

 

« Les « Matriochkas » peuplent ma création avec la même constance que ma passion pour l’art Russe. Je garde l’unique, la mère, celle qui renferme toutes les autres poupées et que l’on devine à l’intérieur, elle devient « icône ». La forme solide et archaïque se couvre de perles précieuses et de fils de soie. Les visages se multiplient, hommes, femmes, personnages de contes, rassurants ou effrayants. C’est cet univers des fables populaires qui nourrit mon imaginaire. t comme cette figure de la fertilité sur laquelle je décline mes histoires ».

Nadja Berruyer, recueilli par Sophie Gourhand

 

 

 

 

 

Zlatibor, Dessin encre sur papier, 38 x 46 cm, 2018

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.